Paris Lutèce n°18: L’Arc de Triomphe

A la Une du magazine Paris Lutèce n°18 : L’Arc de Triomphe, une histoire mouvementée
Érigé à la demande de Napoléon en hommage à ses troupes d’Austerlitz, l’Arc de triomphe de l’Étoile est devenu, au fil des décennies, un lieu de rassemblement fédérateur. Le retour des Cendres de 1840, les défilés festifs ou dramatiques, sans oublier l’installation du catafalque de Victor Hugo en 1885 puis du cercueil du Soldat inconnu forment un fil ininterrompu, symbolisé par la Flamme qui éclaire ses voûtes. Après trente années d’une construction mouvementée, l’ombre apaisée du monument veille sur Paris et, … Lire la suite

Les trésors de la Banque de France

La Banque de France recèle un trésor invisible, l’une des réserves en or les plus importantes au monde, à l’abri des regards et des convoitises. Elle regorge aussi d’autres trésors, visibles : oeuvres d’art, mobilier, peintures. Mais son joyau le plus insigne est sa galerie dorée, qui a retrouvé tout son éclat.

par Jean-Christophe Perrin

De 1635 à 1640, Louis Phélypeaux, l’un des personnages les plus puissants du royaume, a fait bâtir sur une des parties des fossés de l’enceinte de Charles V qui vient d’être déclassée, un véritable palais entre cour et jardin. Marquis de La Vrillière, il a été … Lire la suite

Le Père Lachaise : cimetière et jardin public

Pendant des siècles, la règle générale des inhumations catholiques à Paris était la fosse commune dans le cimetière paroissial (et pour les privilégiés à l’intérieur de l’église). Cet entassement de corps se faisait au mépris de toutes les règles d’hygiène et de salubrité. Le Père-Lachaise a offert une autre solution.

Par Michel Faul*

L’écroulement d’une fosse commune du cimetière des Innocents dans la cave d’une maison adjacente en 1780 facilita une prise de conscience du problème. Les millions d’ossements de ce cimetière furent entreposés dans d’anciennes carrières dites «Catacombes» et une … Lire la suite

Emile Loubet, Premier Président du XXème siècle

Méconnu du grand public, méprisé des historiens, le septennat d’Émile Loubet n’en a pas moins marqué les institutions de la République avec la loi sur les associations (1901) et celle sur la séparation des Églises et de l’État (1905), remise en question aujourd’hui. Son chef-d’oeuvre, l’Entente cordiale, signée en 1904, mettait fin à deux cents ans de conflit avec la Grande-Bretagne.

Par Lionel Marquis

Le 1er janvier 1901, la fête finie, peu à peu les lumières s’éteignent à l’Élysée. C’est le président Sadi Carnot qui a fait installer l’électricité dans le palais devenu présidentiel depuis le … Lire la suite

Trois chapelles catholiques

Notre capitale compte deux cent sept églises : basiliques, églises et chapelles vouées au culte catholique. Sans oublier deux cathédrales : Notre-Dame de Paris et la Sainte-Croix, pour le culte arménien. Parmi tous ces édifices, trois méritent une attention particulière : la crypte Martyrium de Saint Denis, Notre Dame de Compassion, Notre Dame de la Consolation
Bien que méconnues, elles sont scellées d’une renommée historique indéniable.

Par Bernard Petit

La crypte Martyrium de Saint Denis 
Située rue Yvonne Le Tac dans le 18e arrondissement, elle est près de la place des Abbesses, nom lié aux … Lire la suite