Paris Lutèce n°16: l’Elysée

paris-lutece-16

A la Une du magazine Paris Lutèce n°16 : Les secrets de l’Elysée
Les élections présidentielles sont l’occasion de rappeler l’histoire du bâtiment associé au pouvoir suprême. Après avoir appartenu au comte d’Évreux et à Mme de Pompadour, le palais de l’Élysée fut successivement occupé par Murat, Napoléon Ier mais aussi Louis-Napoléon ; et, après le Second Empire, par tous les présidents de la République. Sur près de trois siècles, c’est en ces lieux que se joua souvent le sort de la France et que les événements marquants du pays se déroulèrent, dans une atmosphère souvent mystérieuse et secrèt … Lire la suite

La Sainte-Chapelle, écrin rayonnant

Située au coeur de Paris sur l’Île de la Cité, la Sainte-Chapelle est l’un des emblèmes de l’art gothique rayonnant. Structure à vaisseau unique et à étage, formes élancées, vitraux infinis, peintures aux couleurs florissantes, l’édifice se dérobe derrière de hauts murs comme pour mieux émerveiller ses visiteurs. On oublierait sans doute que cette oeuvre grandiose d’architecture, autrefois chapelle privée de saint Louis, fut conçue avant tout comme un écrin pour abriter des reliques sacrées, un haut lieu symbolique du pouvoir royal et un instrument de propagande politique.
Par Marine Baron

A q … Lire la suite

Les Pieds Nickelés, des anars parisiens ?

Est-il possible de trouver héros de bande dessinée plus parisiens que les Pieds Nickelés ? Certes leur créateur, Louis Forton, était né à Sées dans l’Orne, le 14 mars 1879, fils d’un marchand de chevaux mais, après une carrière avortée de jockey (il était trop corpulent), il avait choisi de monter à Paris pour devenir dessinateur pour la presse de l’époque. À dire vrai, dans la capitale, il fréquente moins les salles de rédaction que les champs de course et les bistrots. Il se familiarise ainsi avec le langage imagé des titis parisiens dont les Pieds Nickelés reprendront les expressions familiLire la suite

Paris, au coeur de la Révolution française

C’est à Paris que la Révolution prend tournure avant de devenir un événement national. Ses faits frappants ont pour cadre des sites inscrits dans la mémoire collective – la Bastille, le palais des Tuileries, le donjon du Temple –, des lieux métamorphosés par le temps, tels l’Hôtel de Ville, le Champ-de-Mars, la place de la Concorde, ainsi que des monuments pérennes – le Palais-Royal, l’Hôtel des Invalides, le Panthéon, la Conciergerie. L’évocation de ces lieux historiques met en lumière le rôle considérable, mais éphémère, de la municipalité et de la population parisiennes.
Par Dominique LeborLire la suite

Le 4e arrondissement du petit boucher au grand magasin

Situé au cœur de la capitale, le 4e est également nommé l’arrondissement de l’Hôtel de Ville. Il peut s’enorgueillir d’accueillir les prestigieuses îles de la Cité et Saint-Louis.
Par Klervi Le Collen

Lors du redécoupage de Paris par la loi du 16 juin 1859, le nouvel arrondissement récupéra un passé très riche en histoire et d’illustres bâtiments. Chaque pas y est synonyme de découverte.

L’arrondissement de la viande
Sous cette appellation se cache l’histoire d’une profession qui marqua profondément ce territoire. Les noms de rue actuels y font encore référence : Saint-Jacques … Lire la suite