Dossier : L’arc de Triomphe de l’Etoile

Voulu avec la puissance symbolique des hauts faits d’armes ou des épopées glorieuses dont il doit conserver le souvenir éternel, l’Arc de triomphe de l’Étoile surpasse en dimensions tous les autres arcs. Il a fallu pourtant trente années, un empereur et trois rois, de 1806 à 1836, pour bâtir ce monument. Trente années de discussions, de conflits, de manoeuvres, de coups bas et d’abandons.

Texte : Gildard Guillaume

Sur le champ de bataille d’Austerlitz, au soir du 2 décembre 1805, l’empereur Napoléon fait une promesse à ses soldats : « Vous ne rentrerez dans vos foyers que sous des arcs de triomphe. » Le 18 février 1806, il décide que, sur la place de la Bastille, un arc sera élevé pour glorifier l’armée triomphante. Huit jours plus tard, il prend un second décret qui prévoit l’édification d’un autre arc place du Carrousel, devant la façade Est du palais des Tuileries (…)

Pour lire la suite de l’article, achetez en ligne en version papier ou en version numérique Paris de Lutèce à nos jours n°18 sur hommell-magazines.com

Les commentaires sont fermés.