Que fut le maquis de Montmartre

Considéré comme un lieu interlope, voire dangereux, le fameux maquis de Montmartre, s’il reste présent dans quelques oeuvres littéraires ou picturales, a été négligé des guides touristiques du début du xxe siècle. Terrain de misère et de travail, ce véritable quartier n’était pas un lieu festif apprécié des foules de viveurs fréquentant les cabarets et les guinguettes. Son aspect de « petite campagne » en plein Paris ne pouvait qu’inspirer dégoût et crainte à la plupart des badauds arpentant déjà les ruelles pentues de la butte en quête de pittoresque et de délassements à bon marché.

Par Rodolphe Trouilleux

Quel était l’emplacement du maquis de Montmartre ?
Le maquis de Montmartre occupait un large versant de la butte situé à l’intérieur du tournant de la rue Caulaincourt, du n°46 au 88. Il avait pour limite haute, au Sud, l’arrière du moulin de la Galette et l’impasse Girardon, et, à l’Est, l’emplacement de la rue Girardon actuelle. Sur cette pente peu forte mais réelle, trois ruelles – parfois pavées ! – avaient été tracées dans ces terrains livrés pendant un temps, et pour partie, à l’agriculture potagère. Aujourd’hui, à ce même emplacement, sillonne le coude de l’avenue Junot (…)

Pour lire la suite de l’article, achetez en ligne en version paier ou en version numérique Paris de Lutèce à nos jours n°18 sur hommell-magazines.com

Les commentaires sont fermés.